Contrairement à ce qui est communément admis, le prix d’un bien immobilier est loin d’être aléatoire. La décision d’affecter un prix tel ou tel à un bien est tributaire de plusieurs critères de bases représentatifs de son état et de l’aspect global de ce dernier. Pour définir le prix d’un bien immobilier il ne suffit pas de se fier aux moyennes statistiques; un bon nombre d’éléments rentrent en considération et affectent à la hausse ou à la baisse ce prix. Que vous soyez acheteur ou vendeur vous devez pouvoir évaluer un bien en fonction de ces différents critères. Une connaissance ardue de ces critères vous permettra de détecter les éléments qui accélèrent l’amortissement de votre bien et d’y remédier.

Nous allons pouvoir traiter les points principaux qui impactent le prix de tout bien immobilier.

1)- Les tendances du marché :

Avant toutes choses, il est important de connaitre les tendances du marché. Se familiariser avec l’offre et la demande vous permettra de vous situer dans le marché. Nous distinguons deux cas de figure, une demande supérieur à l’offre dans ce cas les prix prennent une tendance croissante. Dans le cas contraire, c’est-à-dire dans le cas où il y a plus de vendeurs que d’acquéreurs, les prix diminuent. Identifier ces tendances vous permettra d’identifier le moment le plus propice auquel vendre ou acheter un bien immobilier.

2)- L’emplacement :

L’un des critères clefs lors de l’évaluation d’un bien est son emplacement. Il existe une discrimination claire entre diverse régions. certains endroits sont bien plus cher que d’autres et cela favorise la mise en place de prix élevés pour un secteur géographique précis.
Un bon emplacement est un lieu où beaucoup de personnes souhaiteraient vivre compte tenu de la proximité de divers services et commodités : des transports en communs, des espaces de stationnement, la proximité de commerces, d’hôpitaux, d’écoles, de cafés et de restaurants notamment. L’éloignement par rapport à une grande ville à proximité est aussi un facteur-clef. Toute chose égale par ailleurs, une propriété à 20 minutes de route d’Oran sera forcément plus onéreuse que cette même propriété située à une heure de route d’Oran. De la même façon, l’accès aux axes principaux de transports (grandes routes, gares) sont aussi des éléments justifiant un prix plus élévé. Voilà pourquoi, les bien immobiliers les plus chers se trouvent généralement au centre des grandes agglomérations.

Mais outre les aspects purement pratiques, il ne faut pas oublier les différents critères qui rendent un environnement agréable à vivre : une belle vue, le calme d’un quartier, la sécurité ou encore la proximité de la mer ou de la montagne. A l’inverse, le bruit ou la pollution causés par une usine ou une grande route avoisinante peuvent faire baisser le prix d’un bien.

3)- La taille du logement :

Il est tout à fait normal qu’un bien immobilier d’une superficie supérieur se vende plus cher. On distingue deux catégories de surfaces :

  • la surface habitable qui correspond aux nombres de pièces que l’on peut aménager en d’autres termes l’intérieur
  • la surface non habitable qui correspond à l’espace de loisirs dont dispose le bien immobilier; avoir un garage, un balcon, un jardin ou une piscine peut faire significativement grimper le prix de votre bien immobilier.

Attention à ne pas confondre les deux surfaces au moment d’évaluer le prix d’un bien immobilier !

 

4)- La date de construction et l’entretien du bien:

Une question fréquemment posé lors d’achats de bien est l’année de construction. Connaitre la date de construction d’un bien permet de se faire une idée sur son état et les risques de dégradations. Naturellement, un immobilier bien entretenu sera mieux valorisé. A contrario, un bien qui nécessite des travaux de rénovation sera moins cher et pourra donner lieu à de bonnes affaires si vous êtes prêts à faire des travaux.

5)- Commodités :

Les équipements d’un appartement ou d’une villa peuvent également faire grimper le prix de votre bien. Un hamam, une bâche d’eau, un système de climatisation, un jardin sont autant d’exemples d’équipements qui font monter la valeur d’un bien immobilier. De la même façon, la qualité des matériaux utilisés pour construire votre bien immobilier est un facteur à prendre en compte et trop souvent négligé. Simple vitrage ou double vitrage ? Qualité de l’isolation ? Une connaissance étendue des matériaux de construction vous permettra d’évaluer un appartement ou une villa avec beaucoup plus de précision car ceux-ci sont influent sur le confort de l’habitat et sur la durée de vie du bien immobilier

Dans certains cas, il peut être judicieux d’investir dans ce sens pour pouvoir revendre votre bien à un prix supérieur à celui auquel vous l’avez acquis.

6)-Le design et l’aménagement:

le design d’une maison est un indicateur majeur de l’époque quand cette dernière a été construite, la répartition des chambres, la peinture doivent mettre en valeur votre immobilier . C’est pour cela qu’il est important d’avoir un style qui soit constant et qui soit “indémodable”.

 

Au final  nous pouvons conclure en disant que les tendances du marché de l’immobilier sont irrégulières et fluctuent considérablement et ceux en prenant en compte les considérations sociales et économiques  des différentes régions du pays. Lors de la mise en vente de votre bien immobilier ce qui importe au moment de la vente est de mettre en avant les différents atouts de votre bien.

ABOUT THE AUTHOR

Jumia House

Contactez-nous